Sélectionner une page

Direction générale de l’aviation civile (DGAC)

Concertation préalable avec garants du projet de réaménagement de l’aéroport Nantes-Atlantique (en association avec Scopic et Start Cities)

2019

Contexte d’intervention

  • Le projet : une concertation préalable avec garants pour définir les modalités du réaménagement de l’aéroport de Nantes, décidé à la suite de l’abandon du projet de transfert de l’aéroport à Notre-Dame des Landes.
  • Le contexte : Après des années de blocage du projet de transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes, l’État a annoncé en 2018 sa décision de maintien de l’aéroport sur son site existant et l’organisation d’un large concertation pour définir plus précisément les contours du projet et ses conditions d’acceptabilité. Cette décision a été vécu difficilement par une partie des parties prenantes locales qui s’étaient projetées sur un déménagement de l’aéroport et avaient voté en ce sens lors du référendum local organisé en 2016. Dès lors, la DGAC avait pour enjeu recréer une relation de confiance avec le territoire et construire un discours légitimant le réaménagement de l’aéroport de Nantes, après avoir porté un argumentaire contraire pendant des années.
  • Les enjeux de notre accompagnement :
    • Créer les conditions d’un dialogue constructif et transparent pour restaurer une relation détériorée entre les services de l’Etat et les acteurs locaux ;
    • Cadrer la matière à débat de sorte à proposer de vraies alternatives de réaménagement claires et documentées, pour permettre un travail de concertation productif entre toutes les parties prenantes ;
    • Mobiliser largement pour réunir l’ensemble des publics concernés par le projet et renforcer la légitimité de la concertation, première étape pour la mise en route d’un projet à forts enjeux pour le territoire.

Notre réponse

  • Accompagnement du cadrage à la réalisation, pour un dispositif sécurisé : étude de contexte et définition de la stratégie, conseil au fil de l’eau et gestion des relations avec les garantes de la concertation, rédaction d’éléments de langage et training des équipes, travail éditorial et graphique sur les outils de présentation du projet (print et web), analyse des retombées presse et des expressions sur les réseaux sociaux, pilotage du site internet, cadrage, organisation, animation et capitalisation des temps de rencontre, rédaction du bilan de la concertation et de sa synthèse…
  • Orchestration d’un large effort de mobilisation pour une concertation exemplaire :
    • 9 permanences « écoute riverains » ;
    • 6 rencontres terrain ;
    • Un site internet participatif : 85 600 visites uniques et 11 600 contributions ;
    • 20 000 dépliants avec coupons T diffusés
    • 3 newsletters et 4 encarts presse d’information
  • Conception d’un dispositif centré sur des formats de travail pour favoriser la production de contributions qualitatives et la recherche de consensus :
    • 1 réunion publique de lancement avec 450 personnes et une conférence publique sur les enjeux sanitaires du projet avec 150 personnes ;
    • 11 ateliers participatifs ;
    • 1 panel de citoyens regroupant des personnes répondant à une diversité de critères socio-démographiques et géographiques ;
    • 3 réunions « acteurs » (élus, associations, personnel de l’aéroport).